Un poète gascon

Classé dans : Occitan | 0

Lors de la marche à Riguepeu, nous nous sommes arrêtés à Saint-Arailles et des curieux sont entrés dans la salle de classe devenue musée à la Mairie. Nous y avons rencontré un portrait de Pey Massartic et un exposé de ses œuvres et de sa vie.

 

Pierre Massartic, dit Pey Massartic, est né à Saint-Arailles en 1918. Il est l’auteur de nombreux poèmes en langue d’oc, dont certains furent rédigés lors de sa captivité en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il fait paraître en 1962 son recueil Escapados (Evasions). Les vers de Massartic ont été récompensés par plusieurs prix dont le Jasmin d’argent. Il a été maire de Saint-Arailles de 1959 à 1971. Il est décédé le 22 avril 2002. Son nom a été donné à la salle de classe ancienne de la mairie de Saint-Arailles.

 

Voici un de ces poèmes : en le lisant, vous entendrez peut-être la jolie musique du petit crapaud qui chante les soirs d’été.

 

Lous tchots

Escapados

Ats jamès entenut, lou se, canta lous tchots ?

Que sount musicièns aymadous de frescuro,

Que canton douçomen  per debat cauco turro :

Que sount lous tchots, pas mayes qu’esquillots.

 

Qu’aymon lous traucs umits e las muos dous clots ;

Au cla de luo, au fresc, deguens la tuto escuro ,

Quan lou bent courrinè hè dansa l’oumpro bluro,

Semblon mounta coum uo gamo de sanglots.

 

Mès qui lous a pas bists quan miasso la ploujo

Sorte de las parets dou courtilh de la troujo,

S’ous pauats mau juntats, e sauta s’ous camis.

 

Demandéré d’oun beng aquero meloudio

Cargado de tristè, quines sount lous lutis

Qui hèn tringla, la nèyt, cascarots d’harmounio

 

 

4 de janviè 1943

 

 

Mouts :

Tchot : s. m. –  sorte de petit crapaud musicien

Muo : s. f. – bordure légèrement relevée d’un fossé, d’une mare.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.