yoga5

Les danseurs traditionnels de l’Inde font ce signe de la main pour signifier

« BIENVENUE »

Ses objectifs :
L’union des contraires
L’arrêt des tourbillons mentaux
La mise en connexion avec l’univers
C’est une « Danse Sacrée » qui concerne strictement la seule gouverne intérieure de celui qui la pratique. Elle passe obligatoirement par le corps afin de ne pas rêvasser. Elle obéit à des règles spécifiques rodées depuis des millénaires ;

Ses « outils »
Kryias: qui sont des nettoyages, des échauffements articulaires, respiratoires ; ils se pratiquent en début de séance.
Pranamaya: pour acquisition des différentes techniques respiratoires spécifiques à chaque situation vécue. C’est surtout pour cette partie qu’un passeur est recommandé.
Asana: postures aux noms sanskrits évocateurs qui nous rappellent que nous sommes des Etres acquis à la Verticalité, étroitement liés à la Nature qui nous entoure, au Vivant, à l’Espace
L’attention portée aux Sensations: auditives, visuelles, gustatives, olfactives (qui sont toutes les quatre des touchers intuitifs). Dans le silence, le yoga se relie aux Vibrations de l’Univers Cosmique. Cette union résulte de contractions-décontractions respirantes. Qui dit vibrations dit circulation d’énergie ; à ce propos les neurosciences ne disent-elles pas que nous sommes faits d’électricité ? Le yoga est circulation d’ENERGIE VITALE et ce, depuis la nuit des temps.

Nous retraitées, « ohé les hommes du club où êtes-vous ? »
De tous temps vous avez pratiqué avec vos compagnes, sans discrimination ni de sexe, ni de caste (belle et vaillante laïcité conquise à l’origine sur les rituels bramaniques ; laïcité vécue …avant même l’apparition de sa sémantique)

Nous retraitées, sur nos tapis, (qui n’ont rien de volants mais assurément ancrés solidement à la terre) nous cultivons, avec le génie propre à chacune, quelques relatives souplesses nous permettant chaque jour de retirer de nos chaussures, les « petits et gros cailloux les encombrant» afin de cheminer un peu plus pai-si-ble-ment dans ce monde si agité qui nous entoure.
Merci à l’Inde de nous avoir légué cet ART de VIVRE: « fait de moins de biens pour plus de liens »

Notons :
Le yoga est plus connu que vécu.
Nous rappelons fermement que le yoga n’est :
– ni un SPORT : il n’a rien à prouver, rien à gagner, n’a pas de hiérarchie, le yogi fait simplement son propre ménage par le vide et s’en trouve bien aise.
– ni un LOISIR : il demande de l’immobilité, du silence, il est le contraire d’une distraction mondaine
– ni une THÉRAPIE : les médecins font très bien leur métier et leurs soins ont fait leurs preuves. La spéculation au sujet de futures guérisons « fantasmées » s’avère encombrante pour sa réalisation.
– ni une RELIGION : le yoga supporte très mal le mélange des genres et ne se situe, ni en haut, ni en bas, mais à côté. Il n’a rien à combattre, n’a pas de mission, ne prêche pas ; il lui est inutile de thésauriser quoique ce soit.
– ni une MARCHANDISE et il est vraiment de mauvais aloi quand il est prostitué par la publicité.

le groupe yoga